«Au lendemain de l’attentat qui a visé la rédaction du journal Charlie Hebdo»