Marion PERRIER, une volontaire de retour