Editorial : Une “bonne” année