Skip to content

Chercher
Generic filters

Comme un arbre à Corbigny

corbigny-comme-un-arbre-DSC08073-Copie

Vacances de Toussaint !…. Joie du repos et des retrouvailles en famille sous le  beau soleil d’un automne qui ressemble à l’été !…. mais joie aussi pour une trentaine d’enfants qui ont répondu à l’invitation « Comme un arbre » de se retrouver à Corbigny pour découvrir Saint Paul l’« aventurier de Dieu » !

Dès 9h ils arrivent de Lormes, de Brinon, de Clamecy, de Corbigny, de Saint-Saulge, …. Et même de Nevers à l’église de Corbigny pour mettre cette journée dans les bras de Dieu Père, Fils et Esprit, en chantant et découvrir une véritable bande dessinée de la vie de Paul à travers la lecture des très beaux vitraux.

C’est à Saint-Léonard que se poursuivra la journée ; chaque enfant a reçu un petit livret personnel et ils se regroupent en quatre équipes selon leur âge pour découvrir par le jeu, ou par les textes, un peu mieux la vie de Paul. Chaque équipe apporte ensuite au groupe quelques phrases qui relatent ce qui les a le plus marqués, et qui, mises bout à bout, constitueront l’« Epitre » que les enfants de Corbigny adressent aux enfants de Nevers.

Après le repas partagé dans la bonne humeur (chaque famille avait apporté un plat et tous se sont régalés !) un petit moment de détente et de jeu au soleil.

Puis Bruno, Louisia, et le père François-Xavier viennent successivement rejoindre les équipes pour témoigner de l’appel du Christ à changer leur vie (comme Saint-Paul). C’est un moment fort pour les enfants, interpellés …. Et aussi pour les adultes.

Enfin la journée se termine par un jeu de société autour de Paul l’aventurier de Dieu, et l’on découvre alors tout ce qui a été retenu et compris !

Comment remercier, rendre grâce pour cette belle journée ? Le meilleur moyen c’est de célébrer l’Eucharistie avec ceux qui le peuvent, les parents qui rejoignent et aussi des paroissiens.          Merci Seigneur !

PS : Au retour, dans ma voiture, j’ai dû moi aussi témoigner, car les enfants que je transportais m’avaient sollicitée : « Toi aussi, tu nous diras…… Réfléchis à ce que tu vas nous dire…. »

Chantal