Skip to content

Chercher
Generic filters

Icône de Saint Jérôme

st-jerome-458x960

Saint Jérôme,
21ème évêque de Nevers,
s’invite chez lui, chez nous, dans notre cathédrale,
à travers son icône,
« écrite » dans la prière et le silence du Carmel de Nevers.

A l’image de la création,
cette icône s’est levée, pas à pas, de la nuit à la lumière,
sous la main du Saint-Esprit,
le grand Iconographe, dont le peintre n’est que l’humble instrument.

En son icône, Saint Jérôme, un de nos Pères et bâtisseurs de l’Église qui est en Nièvre,
se révèle « porte grande ouverte » sur le mystère du Christ, vivant,
réellement présent au cœur de notre Église diocésaine.

Évêque, Pasteur droit et audacieux, homme de bon sens et de prière, libre des biens de ce monde, touché au cœur par les ravages des guerres et pillages de son temps, il partagera sa fortune et le pain des pauvres, dans le souci constant de leur misère et le désir de relever la vie de son diocèse.

 

L’icône évoque à sa manière la détresse des temps où villages et récoltes sont malmenés ainsi que la protection du peuple à l’ombre du manteau de son Berger, la promesse d’un renouveau dans l’arbre cassé qui reprend vie… Arbre ayant porté la mort à travers la chute de nos premiers parents… comme l’Arbre vivifiant de la Croix, où le Christ a vaincu toute la puissance de la mort.

La rivière traversant l’icône, au-delà de la Loire évoque symboliquement, la vie jaillissante offerte par la Croix du Christ et la verdoyante de la forêt au cœur de laquelle se situe le songe de Charlemagne, nous parle, au-delà de l’Histoire, du printemps de la création renouvelée, qui avec nous, attend son accomplissement dans la terre nouvelle où il n’y aura plus ni pleurs ni mort car le premier monde s’en est allé… un nouveau monde est déjà né… et Dieu sera tout en tous.

Jérôme, de par sa foi, sa prière, sa charité, profondément ajustées au désir de notre Dieu de tendresse et de miséricorde, venu nous aimer et vivre parmi nous en son Fils Jésus-Christ, est comme « un reflet de sa lumière et de sa paix… »
A l’image du Bon Pasteur qui donne sa vie pour ses brebis, il conduit son troupeau vers les sources d’eaux vives, en puisant lui-même force et courage à la Source qui est le Christ.
Tandis que ses confrères cheminent en grand apparat pour répondre à la convocation de l’Empereur, Jérôme, humble comme son Seigneur, s’y rend monté sur un âne. Simple et sans faux semblant, il n’hésitera pas à découvrir à Charlemagne le sens de son rêve. Ce faisant, il osera inviter l’empereur, pour habiller la nudité du petit Cyr qui promettait à cette condition de le sauver du sanglier, à reconnaître dans ce rêve, un appel de Dieu en faveur de l’Église qui est en Nièvre.

Le blason de l’évéché, avec ses trois châteaux, évoque les biens fonciers, source indispensable de revenus pour l’Église, que notre diocèse retrouvera grâce à l’intervention de l’Empereur.

La Cathédrale, telle que nous la connaissons aujourd’hui, portée par l’Évêque, dit à sa manière, au-delà des siècles, la sollicitude de chacun de nos pasteurs pour le troupeau qui leur est confié, que Jérôme, du geste même du Christ, bénit de sa main droite.

Simple et sans fioritures, ses vêtements sacerdotaux chantent l’harmonie de sa vie toute donnée au Seigneur, loin des vanités de ce monde. Son manteau rouge pourpre évoque tout à la fois, le manteau de dérision de la passion du Christ, et donc son martyre d’amour, et le manteau de gloire du Pantocrator, Dieu Tout Puissant, élévé à la droite du Père. Sa robe, teintée de vert et de bleu porte la marque de l’espérance, du renouveau, de la jeunesse qu’évoque le vert, tout en harmonie avec ce bleu du ciel, symbole de la Vie en Dieu… tout comme de la vie qui nous est promise. La mitre, l’étole, marquée de trois croix, ainsi que la crosse nous redisent avec force la vocation de Jérôme, ordonné au service du peuple de Dieu, dans la succession apostolique des disciples du Seigneur

 

Comme une maison où il fait bon demeurer avec notre DIEU
L’icône de Saint Jérôme peut être pour notre Église, pour chacun de nous,
aujourd’hui, mystère de VISITATION…
FENÊTRE OUVERTE sur la BEAUTÉ de DIEU…
parole pour notre cœur aujourd’hui..
chemin qui nous conduit à Dieu…
rencontre d’un ami avec son ami…
Comme une maison où il fait bon demeurer avec notre DIEU