Actualités

Un nouveau diacre pour le diocèse

Jean de Dieu Bajyagahé

La célébration d’ordination diaconale de Jean de Dieu Bajyagahé, célébrée par Mgr Brac de la Perrière, s’est déroulée dimanche 20 septembre dans la cathédrale saint Cyr et sainte Julitte. Même si cela a été vécu dans les contraintes des normes sanitaires, c’était un moment fort d’émotion et de joie ! Malheureusement la vue des masques sur les photos ne permet pas d’oublier le contexte.

Jean de Dieu répond à l’appel

Le rituel de l’ordination commence avec l’appel du « candidat » par le père évêque, sa femme Solange affirme son consentement. Ensuite une double présentation de Jean de Dieu a été faite, d’abord par le père Bernardin, un cousin, pour la partie africaine de son parcours, puis par Françoise Jacquier pour sa vie en France depuis 1997. Mgr Brac de la Perrière souligne que c’est avec tout ce qui fait sa vie que Jean de Dieu est appelé pour servir comme diacre.

Le texte d’évangile du jour (La parabole du maître de la vigne) nous dit que chacun a sa place pour travailler à l’œuvre de Dieu. Dans son homélie, le père évêque précise la mission particulière des diacres : dire la charité du Christ à tous, particulièrement à ceux qui restent au bord du chemin, pour montrer à chacun qu’il a sa place dans le cœur de Dieu, dans son Royaume, dans son Église et dans la société.

Après l’invocation à l’Esprit Saint, vient le moment de l’ordination proprement dite. L’ordinand déclare devant l’assemblée sa ferme intention de recevoir la charge diaconale, de l’accomplir avec charité et en fidélité à l’Évangile et à la Tradition de l’Église. Puis il s’allonge sur le sol alors que l’assemblée chante la litanie des saints.

Ce rite signifie l’abandon à Dieu en imitant Jésus Christ, mort et ressuscité et la confiance dans la communion des saints. Par le geste de l’imposition des mains, l’évêque à la suite et à l’exemple des apôtres transmet la grâce sacramentelle.

Puis une étole et une dalmatique sont remises à Jean de Dieu. Avec l’évangéliaire, il reçoit la mission d’annoncer la Parole.  Enfin un signe de paix signifie le lien entre le diacre et l’évêque.

La messe se poursuit par la prière eucharistique pendant laquelle, pour la première fois en tant que diacre, Jean de Dieu peut servir à l’autel et distribuer la communion.

 

 

 

 

 

 

 

 

À la fin de la messe, le nouveau diacre énonce de nombreux remerciements comme ceux à ses parents, dont il a hérité la foi, et au père Vivier qui en l’appelant explicitement, a su « réveiller le serviteur endormi » !
L’occasion de rappeler à chacun l’importance d’oser appeler.

Pour voir quelques moments de la célébration en vidéo >

 

 

Actualités de la même catégorie ...