Editorial du Val de Loire, 28 septembre 2014